#BeautifulCoco

  • 128 X 160 cm
  • aérosol sur toile + projecteur led ( en supp. )
  • Diane d’ Andoins

En savoir plus

La plus connue de toutes les maîtresses du roi , la plus béarnaise car elle est née et mourut au château D’Hagetmau, une des plus riches héritières du Béarn, une des plus cultivées, une grande lectrice, une des plus
belles aussi … bref une femme exceptionnelle , plus connue sous le nom de « Corisande » , voire de « belle Corisande » ou de « grande Corisandre ». Tellement exceptionnelle que son ami Montaigne parla d’elle
dans son livre « Les Essais ». Elle aurait donc été le premier amour de celui qui n’était encore qu’Henri 3 de Navarre. Pour les béarnais, parfois un peu chauvins, il est intéressant de noter qu’elle avait épousé à 15 ans le Comte de Gramont, que les fiançailles s’étaient passées à Pau, mais qu’il la négligea et mourut des suites de blessures de guerre. C’est ainsi que Diane fut veuve à 26 ans. Quand il la rencontre, Henri est jeune et fougueux et
elle-même en tombe éperdument amoureuse. Contrairement aux autres maîtresses, elle aura une grande influence sur lui , lui sera entièrement dévouée, sera associée à ses affaires, vendit pour lui des biens, …et l’aima si fort qu’on la jugea un tantinet « dominatrice ». Ne l’appelait- elle pas « mon petiot » ? Hélas, même s’il l’aima beaucoup, elle ne fut pas vraiment payée en retour car après lui avoir promis de l’épouser, il ne tint pas parole. La question qu’on peut se poser : ont-ils eu un fils ? c’est probable, il se serait appelé Antonin, mais on n’en sait guère plus. Bref, aimant trop les femmes, Henri ne put se résoudre à n’en aimer qu’une et c’est sa rencontre avec Gabrielle d’Estrée qui mit fin à cette liaison avec Corisande.

TEXTE : ©DANY PRAT

Son rôle dans l’histoire ?
Elle a une grande influence sur Henri IV entre 1582 et 1590, car il l’associe à ses affaires. Pendant les guerres de la Ligue, elle vend pour lui ses diamants, engagea ses biens, et lui envoie des levées de 20 000 Gascons, qu’elle enrôle à ses frais.